Free Articles, Free Web Content, Reprint Articles
Sunday, November 19, 2017
 
Free Articles, Free Web Content, Reprint ArticlesRegisterAll CategoriesTop AuthorsSubmit Article (Article Submission)ContactSubscribe Free Articles, Free Web Content, Reprint Articles
RELATED ARTICLES
 

Tendances sadomasochistes et phénomènes de dominances

Il existe de nombreuses incompréhensions à propos de la sexualité, et l’une d’elle concerne le fait que les hommes sont les seuls à trouver le sadomasochisme aussi souhaitable et plaisant.

Il existe de nombreuses incompréhensions à propos de la sexualité, et l’une d’elle concerne le fait que les hommes sont les seuls à trouver le sadomasochisme aussi souhaitable et plaisant. En fait, les hommes tout comme les femmes peuvent s’adonner à cette pratique, dans le but de donner à ses partenaires, ou de recevoir soi-même, un plaisir sexuel.

Souvent, un individu est soit sadique, quelqu’un qui trouve du plaisir à faire souffrir, ou masochiste, quelqu’un qui trouve du plaisir à souffrir. En réalité, beaucoup d’hommes et de femmes jouent les deux rôles à certains moments de leur vie, souvent en tenant compte des problèmes qui peuvent survenir en dehors de leur rôle sexuel.

Lorsque le sadomasochisme est pratiqué avec un consentement mutuel, et sans préjudice ou détresse émotionnelle à long terme pour une des parties, ce n’est pas considéré comme un problème clinique. Cependant, lorsque cela se transforme en une souffrance extrême, des agressions ou violences non consenties, ou quand l’autre personne subit des dommages émotionnels ou mentaux, cela peut résulter en un diagnostique de trouble de sadisme sexuel. Cela peut être particulièrement problématique si la personne a conjointement d’autres problèmes de santé mentale tels que la psychopathie, un trouble de la personnalité ou trouble du comportement limite, qui peut pousser le sadique à agir au delà de ses fantasmes de violence.

Le rôle du maître et du Domina

Le terme de Domina provient du mot Latin désignant la maîtresse. Souvent, le dominant, ou maître, est vu comme le partenaire exerçant la satisfaction sexuelle ou la dominance par le biais de la douleur physique, mentale ou émotionnelle qu’il inflige au soumis. En réalité, il s’agit souvent du masochiste (soumis) qui entreprend d’abord le comportement spécifique de Domina.

Le Domina reçoit souvent des informations spécifiques du masochiste dans la façon de jouer le rôle dans cette activité. De plus, le masochiste peut aussi inciter des types spécifiques de comportement, comme l’utilisation de différents objets dans le but de créer une douleur modérée à intense. Il est important de se rappeler que cela est consenti, et le Domina ne fait généralement pas cela pour son propre plaisir sexuel, mais plutôt pour la satisfaction sexuelle du soumis.

Cependant, le rôle de maitre ou maitresse, aussi appelé le Dominatrix, sera un rôle strictement réservé pour la satisfaction sexuelle. Le couple n’entreprendra pas ce genre de comportements en dehors des interactions sexuelles.

Souvent, en dehors de la chambre, le Domina et le soumis seront sur un pied d’égalité au sein de la relation, ils prendront les décisions ensemble, discuterons des options et feront des concessions, tout comme n’importe quel autre couple.

Recherche et compréhension

Les chercheurs, en s’intéressant au rôle de Maitre dans ces relations et ce style de vies, ont découvert, grâce à des sondages, que les femmes ont tout autant de fantasmes sadiques que les hommes. Cependant, les femmes ont tendance à explorer ces fantasmes plus tard dans la vie que les hommes, dont les premières expériences sadomasochistes remontent parfois à l’adolescence ou en tant que jeune adulte, alors que les femmes attendent la fin de la vingtaine ou plus encore.

Les recherches sur le rôle de la femme dans les relations sadomasochistes continuent de montrer que les hypothèses passées, qui disent que la femme trouve plus de confort à être dans le rôle de la soumise, restent non confirmées par les études récentes. Bien qu’il soit évident que les hommes se trouvent plus dominants dans une relation, les femmes ne se trouvent pas pour autant plus soumises, ce qui pourrait donner lieu à une réflexion approfondie quant à la théorie de l’hérédité et du milieu, de l’inné et de l’acquisBusiness Management Articles, par rapport à l’influence de la société sur la sexualité.

Source: Free Articles from ArticlesFactory.com

ABOUT THE AUTHOR




Health
Business
Finance
Travel
Technology
Home Repair
Computers
Marketing
Autos
Family
Entertainment
Education
Law
Communication
Other
Sports
ECommerce
Home Business
Self Help
Internet
Partners


Page loaded in 0.589 seconds